SUFFREN (LE BAILLI DE)


SUFFREN (LE BAILLI DE)
SUFFREN (LE BAILLI DE)

SUFFREN DE SAINT-TROPEZ PIERRE ANDRÉ DE, dit LE BAILLI DE SUFFREN (1729-1788)

Vice-amiral de France et bailli de l’ordre de Malte. Gentilhomme provençal, Pierre André de Suffren entre dans la marine en 1743 et fait ses premières armes contre les Anglais pendant la guerre de Succession d’Autriche, puis pendant la guerre de Sept Ans. L’intervention de la France dans la guerre d’Indépendance américaine lui offre l’occasion de s’affirmer avec éclat. Sous les ordres du comte d’Estaing, il participe aux campagnes de 1778 et de 1779, le long des côtes américaines et dans les Antilles. En 1781, il quitte Brest à la tête d’une division destinée à renforcer l’escadre des Indes du comte d’Orves. Chemin faisant, le 16 avril 1781, il attaque la division du commodore Johnstone qu’il surprend au mouillage à La Praya (îles du Cap-Vert), action non décisive mais qui impressionne suffisamment son adversaire pour le dissuader d’attaquer la colonie hollandaise du Cap dont il avait reçu mission de s’emparer. Arrivé aux Indes, Suffren prend le commandement de l’escadre à la mort du comte d’Orves (9 févr. 1782) et engage aussitôt un duel farouche avec le contre-amiral Hughes. Il l’affronte avec succès aux combats de Sadras (17 févr.), de Provédien (12 avr.), de Négapatam (6 juill.), de Trinquemalé (2 sept.) et de Goudelour (18 juin 1783), mais sans pouvoir détruire l’escadre ennemie. Parallèlement, il débarque des renforts pour soutenir Haïder Ali, sultan de Mysore, en lutte contre les Anglais; par des croisières incessantes sur les lignes maritimes de ravitaillement des troupes britanniques, il interdit à ces dernières de passer à l’offensive. Par sa combativité, par sa science de la mer et par son génie tactique (il remet en cause le principe de la bataille en ligne de file), l’«amiral diable» préfigure Nelson. Si les résultats obtenus n’ont pas toujours été à la hauteur de ses espérances, c’est que l’instrument dont il disposait, la valeureuse mais encore inexpérimentée marine de Louis XVI, ne possédait pas la souplesse manœuvrière qui lui eût permis de réaliser pleinement les intentions de son chef.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bailli de Suffren — Pierre André de Suffren Pour les articles homonymes, voir Suffren. Pierre André de Suffren Surnom Jupiter …   Wikipédia en Français

  • BAILLI — Celui à qui est baillée (donnée) une mission. Commissaires royaux investis de pouvoirs d’administration, de justice et de finances, les baillis sont apparus vers la fin du XIIe siècle. L’institution baillivale répondait à la double nécessité… …   Encyclopédie Universelle

  • Suffren — (Pierre André de Suffren de Saint Tropez, dit le bailli de) (1729 1788) vice amiral français. Bailli de l ordre de Malte, il remporta des victoires sur les Anglais au large des Indes (1782 1783) pendant la guerre d Indépendance américaine …   Encyclopédie Universelle

  • Bailli Tour Eiffel — (Париж,Франция) Категория отеля: 3 звездочный отель Адрес: 149 Avenue de Suffren …   Каталог отелей

  • Suffren de St. Tropez — (Süffrang d säng Tropeh), Pierre André, geb. 1726 auf dem Schlosse St. Cannat in der Provence, trat früh in die franz. Marine u. in den Maltheserorden, bewährte sich gegen Barbaresken und Engländer als einen eben so kühnen wie gewandten Seemann,… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Suffren — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Patronyme 2 Voie parisienne 3 …   Wikipédia en Français

  • BAILLI — s. m. (On écrivait autrefois, Baillif. ) Officier royal d épée, au nom duquel la justice se rendait dans l étendue d un certain ressort, et qui avait droit de commander la noblesse de son district, lorsqu elle était convoquée pour l arrière ban.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BAILLI — n. m. Officier royal d’épée, au nom duquel la justice se rendait dans l’étendue d’un certain ressort, et qui avait droit de commander la noblesse de son district, lorsqu’elle était convoquée pour l’arrière ban. Le bailli de Rouen. Le grand bailli …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • SUFFREN, BAILLI DE —    a celebrated French admiral, who entered the navy a boy of 14 during the wars with England, and rose to be one of his country s greatest naval heroes, especially distinguishing himself as commander of a squadron in the West Indies, proving… …   The Nuttall Encyclopaedia

  • Pierre André de Suffren — Pour les articles homonymes, voir Suffren. Pierre André de Suffren …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.